L'interview inspiration leadership au féminin de Hélène Allera-Marie, Fondatrice de Mero Mero

Mero Mero

Hélène a fondé Mero Mero, une marque de sacs éco-conçus et modulables, et a puisé ses inspirations dès le plus jeune âge, dans les figures de son sport de prédilection : le ski, mais aussi auprès de ses proches. Elle nous partage ses doutes et ses forces dans cette interview.

1. Quelle femme vous a le plus inspirée dans votre vie ?

Il y en a eu plusieurs, surtout des athlètes. Petite j’admirais Pernilla Wiberg, une skieuse suédoise magnifique qui avait la particularité d’avoir tout gagné et dans toutes les disciplines. Elle m’impressionnait. Sinon, évidement, celle qui m’a le plus inspirée c’est ma mère. Mais elle a mis la barre très haute, donc quand c’était à mon tour de devenir maman… j’ai eu très peur de ne pas être à la hauteur.

2. Que diriez-vous à la jeune femme de vos 20 ans ?

Je lui dirais de croire en elle car elle se posait beaucoup de trop questions et doutait énormément. Je lui dirais d’oser surtout. Et je lui dirais aussi qu’elle est très jolie…

3. Lequel de vos défauts est devenu avec le temps une qualité ?

Sans hésiter : ce manque de confiance en moi, presque maladif, mais que j’arrivais à bien dissimuler. Je me suis mis énormément de barrières, que ce soit en ski (que je pratiquais en compétition), à l’école ou dans ma vie personnelle. J’ai passé mon temps à essayer de comprendre les causes de ce « problème ». Aujourd’hui, j’ai compris pourquoi je suis comme ça et j’en ai fait une force. Cette remise en question permanente me permet d’élever mon niveau d’exigence, jour après jour. Les barrières sont toujours là, mais elles sont positionnées toujours un peu plus loin…

4. Si vous aviez un super pouvoir, que changeriez-vous aujourd’hui ?

J’aimerais reprogrammer le cerveau de chaque personne, chaque être humain sur cette terre, pour qu’il ait conscience de son impact sur l’environnement. Pour que chaque citoyen réalise, à titre personnel comme professionnel, son « pouvoir » sur le changement climatique, autant positif que négatif d’ailleurs. Peut-être que les comportements changeraient et qu’on pourrait limiter la casse. Mais les super héros n’existent pas…

5. Qu’est-ce qu’on souhaite à une femme en 2021 ?

Simone de Beauvoir disait : « Exister, c’est oser se jeter dans le monde ». Donc je ne peux que souhaiter faire exploser se fameux plafond de verre. Non pas pour monter plus haut, mais pour accéder à un niveau qui permet de participer aux changements de ce monde. Malgré tout, être une femme est une force, surtout pas une faiblesse.

La citation inspiration d'Hélène : 

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ». Sénèque 

04/03/2021
  • Engagement commerce responsable
  • Livraison gratuite dès 20 € d’achat
  • Livraison en 48h si commande avant 10h ou en 3 jours ouvrables passé 10h
  • 14 jours pour changer d’avis
  • Paiement sécurisé achat en toute confiance
  • Une question, un conseil ? 01 55 28 97 13